/sites/macif.com/themes/macif_artev/logo.svg

Vous êtes ici

1er et 2 juin : l’Assemblée Générale des Accorderies réunie à Biarritz ambitionne de passer à 50 Accorderies dès 2021 ! Actualité 1er et 2 juin : l’Assemblée Générale des Accorderies réunie à Biarritz ambitionne de passer à 50 Accorderies dès 2021 !

L'Assemblée Générale du Réseau des Accorderies de France (RAF) s'est déroulée les 1er et 2 juin dernier à Biarritz.

Réunissant environ 100 représentants des 34 Accorderies en activité aujourd’hui, les accordeurs présents se sont donnés un objectif : déployer 50 Accorderies au total en France pour 2021 et rassembler 20 000 accordeurs. Dépositaire du concept en France, la Fondation Macif était représentée par Françoise Lareur, vice-présidente de la Fondation d'entreprise du groupe : « Lors de cette assemblée, j’ai découvert un peu plus ces accordeurs. Ce sont de véritables militants de la solidarité qui tiennent avec beaucoup de passion et d’engagement les ficelles de cette « banque de temps et de compétences » au service de tous et des plus fragiles en particulier. C’est une manière intelligente d’échanger, d’être utile à tous et de créer du lien social ! D’ailleurs, un des piliers des valeurs mises en œuvre est le développement du pouvoir d’agir. »


Plus d’informations sur : www.accorderie.fr

 

Crédit photo : Valérie Jacob

Une accorderie, kézaco ? Expérimenté au Québec, le concept des Accorderies a été créé sur notre territoire par la Fondation Macif en 2010 avec le soutien du Secours Catholique et de la Caisse des Dépôts et de Consignation. Véritables banques de temps, les Accorderies permettent aux citoyens (les accordeurs) d’échanger leurs compétences selon le principe 1h de temps donné = 1h de temps accordé. Lauréat de « La France s’engage » en 2017, cette reconnaissance de l’Etat devrait permettre au réseau de poursuivre son déploiement. Les échanges entre habitants vont de petites réparations, de travaux de couture, de cours de cuisine, à l’aide à l’utilisation du numérique ou encore au co-voiturage pour des petits trajets. Ce mouvement n’a cessé de se déployer sur le territoire. De 2 Accorderies en 2011, il s’est étoffé rapidement pour atteindre 34 en activité aujourd’hui, réunies autour du Réseau des Accorderies de France (RAF).